ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

LA MAÇONNERIE À PIERRES SÈCHES : VOCABULAIRE

A VOCABULARY OF DRY STONE MASONRY

Christian Lassure


A   B   C   D   E   F   G   H   I     K   L   M   N   O   P   Q     S   T   U   V   W   X   Y   Z

« LA PIERRE SÈCHE »

Au sens strict, « la pierre sèche » (avec l'article défini) désigne le matériau (« la pierre ») et son mode d'emploi (« sèche »), de la même manière que « la pierre de taille », « la charpente en bois », « le pisé banché », etc., désignent les matériaux en question et leur mise en œuvre. On évitera donc d'employer cette expression métonymiquement à la place des expressions aux connotations plus étendues et plus élaborées que sont « maçonnerie à pierres sèches », « construction à pierres sèches », « architecture de pierre sèche », « paysage de pierre sèche ».

Source : C. Lassure, « La pierre sèche », dans L'Architecture vernaculaire, t. 21, 1997, p. 3.

Angl. : dry stone, unmortared stone

LAUSE

Pièce de calcaire ou de schiste, clivable, dont la surface est très importante par rapport à l'épaisseur et qui est utilisée comme matériau de couverture. Variante orthographique : lauze.

Angl. : (si calcaire) stone tile, (si schisteuse) stone slab

LÉZARDE

Crevasse étroite et irrégulière affectant une maçonnerie dans toute son épaisseur. Elle trouve son origine dans des tassements irréguliers, des mouvements de la construction ou un défaut de liaisonnement entre les pierres. Un mur lézardé est un mur présentant ce genre de crevasse.

Angl. : crack, crevice

LIAIS

Pierre allongée, disposée dans le sens du parement du mur, pour en accroître la solidité. Le liais est au parement du mur ce que la boutisse est à son épaisseur.

Angl. : stretcher

LIAISON

1/ a/ Etat d’une maçonnerie dont les pierres se recouvrent suffisamment d’une assise sur l’autre (elles sont en liaison ou liaisonnées). b/ Par métonymie (la fonction pour la chose), pierre allongée disposée dans le sens de la longueur du mur pour renforcer la solidité de celui-ci. Syn. liais.

Cf. maçonnerie en liaison.

2/ Par métonymie (la fonction pour le matériau), le mortier qui sert à jointoyer les pierres dans une maçonnerie liée. Dans cette acception, liaisonner signifie remplir les joints de mortier.

Cf. maçonnerie liée.

Angl. : 1/ a/ (de pierres) bond, bonding; b/ stretcher; 2/ (de joints) binding mortar - liaisonner : to bond

LIANT

Composé minéral (chaux, plâtre) qui provoque le durcissement d'un mortier. Traditionnellement on distingue les liants hydrauliques, qui durcissent au contact de l'eau (ciment et chaux hydrauliques), des liants aériens, qui durcissent au contact de l'air (chaux aérienne).

L'emploi d'un mortier à liant dans une maçonnerie en pierre donne une maçonnerie « liée » (le contraire de la maçonnerie sèche).

Angl. : binding element/material, binder - lié avec du mortier : binded with mortar, wet

LIBAGE

Au sens strict, appareil formé de libes, c'est-à-dire de gros blocs de pierre sommairement équarris ou de grandes dalles.

Par métonymie (pour bloc de libage, dalle de libage), gros bloc de pierre sommairement équarri ou grande dalle employé par exemple dans les fondations ou la masse d'une maçonnerie (hors des vues) ou encore dans les chaînages d'angle sommaires.

Cf. libe.

Angl. : (l'appareil) rough ashlar - (gros bloc) rough-hewn/rough-cut block - (grande dalle) slab, flagstone

LIBE

En Bourgogne, dalle de grande dimension et de faible épaisseur, extraite de carrière et employée autrefois comme élément de clôture (sous forme de dalles jointives ou de piquets), voire comme élément de construction (côtés et plafond de soue à cochon, de clapier, de couverture de puits, d'abri de jardin).

Saint-Clément-sur-Guye (Saône-et-Loire) : séparatif en libes. © Christian Lassure.

Source : Benoît Delarozière, Les ouvrages en pierre sèche du Châtillonnais (Côte-d'Or), dans L'architecture rurale en pierre sèche, supplément No 1, 1977, pp. 67-76 + 11 pl. h. t., en part. pp. 69-70

Angl. : (gros bloc) rough-hewn/rough-cut block - (grande dalle) slab, flagstone

LIT

1/ Le lit d'une pierre ou lit de carrière est la situation de la couche de pierre dans la carrière, dans le sol.

Angl. : natural bed - bedding plane

2/ Un lit est aussi chacune des deux faces par lesquelles les pierres sont superposées dans une maçonnerie. Lors de la construction, le lit inférieur est le lit de pose, le lit supérieur est le lit d'attente. Les lits ne doivent pas être confondus avec les joints.

Liter, c'est mettre par lits, par couches.

Angl. : bed, face - lit de pose : lower bed, bottom face - lit d'attente : upper bed, top face - liter : to lay in successive beds


© CERAV
Le 25 décembre 2001 / December 25th, 2001- Réactualisé le 2 juin 2006 / Last updated on June 2nd, 2005.

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure
La maçonnerie à pierres sèches : vocabulaire – Lettre L (Vocabulary of dry stone masonry Letter L)
http://www.pierreseche.com/vocabulaire_pierreseche_L.html
25 décembre 2001

page d'accueil          sommaire maconnerie