ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

LA MAÇONNERIE À PIERRES SÈCHES : VOCABULAIRE

A VOCABULARY OF DRY STONE MASONRY

Christian Lassure


A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q     S   T   U   V   W   X   Y   Z

BALÈVRE

Petite saillie d'un élément sur l'autre dans une paroi; ragréer ou ravaler les balèvres, c'est les faire disparaître.

Angl. : lip

BARBACANE

Ouverture verticale étroite réservée dans un mur de soutènement pour permettre l'écoulement des eaux d'infiltration. À dire vrai, il n'y a de barbacanes que sur des murs maçonnés avec du mortier. Dans ceux qui font l'économie du mortier, chaque interstice vertical, surtout lorsqu'il n'est pas trop resserré, joue le rôle de drain.

Syn. : chantepleure.

Angl. : weephole

BARD

Solide brancard en bois porté à bras par deux hommes et servant à transporter de petits blocs. 

Syn. : bayard.

Angl. : hand barrow

BARDAGE

Au sens premier, transport des pierres sur un bard, ou civière à bras, sur un chantier; par extension, transport des pierres par divers moyens (traîneau, brouette, rouleaux de bois, etc.) sur un chantier.

Angl. : 1/ shifting (of stones) on a hand barrow - 2/ stone carrying - barder : a/ to shift (stones) on a hand barrow; b/ to carry stones

BARRE À MINE

Barre d'acier de section circulaire ou octogonale (plus rarement carrée), à une extrémité aplatie (pour la percussion) et à l'autre pointue (pour forer des trous), servant d'outil pour creuser la roche ou de levier pour soulever et déplacer des blocs.
 

Barre à mine de section carrée; dessin Gérald Pinault

Barre à mine de section carrée. © Gérald Pinault.

Angl. : jumper - jumper bar

BASALTE

Ce matériau d'origine volcanique figure également parmi les matériaux ayant servi à bâtir des cabanes de pierre sèche mais il est loin d'être aussi répandu dans cet usage que le calcaire et, à un degré moindre, le grès ou le schiste.

C'est un matériau non pas d'épierrement proprement dit mais de dérochement; c'est-à-dire issu du décollement ou de l'éclatement de la roche superficielle en vue de la création de parcelles agricoles.

A Vals-près-le-Puy (Haute-Loire), le parement intérieur et la voûte des « tsabones » ont été construits en dalles et lauses assez larges, peu épaisses, tandis que des blocs et des moellons irréguliers étaient réservés au parement extérieur et à leur couverture.

Sur le Plateau de l'Auverne (Hérault) et à sa périphérie (Nébian, Clermont-L'Hérault, La Coste et Octon), des cabanes sont édifiées en moellons, dalles et blocs de basalte; les moellons, généralement arrondis mais aussi parfois parallélépipédiques, servent à monter les murs, les dalles sont réservées aux voûtes et les grands blocs font fonction de linteaux; quant aux pierres de petit calibre, celles sans forme définie sont employées au remplissage intérieur des murs, celles de forme aplatie sont affectées au calage des gros blocs et au bouchage des interstices.

On note qu'à Vals, pour les encadrements de l'entrée, ce sont des blocs de brèche basaltique, plus rarement de ponce volcanique, qui ont été retenus car pouvant être façonnés.

Angl. : basalt - bloc de basalte : basalt lump

BAYARD

Cf. bard

BESACE D'ANGLE

Rencontre de deux pans de maçonnerie formant angle et dont les éléments sont liés d'une assise sur l'autre; les éléments en panneresse dans un pan sont en boutisse dans l'autre. 

Syn. : chaîne d'angle en besace.

Angl. : corner with overlapping courses, quoining

BILLER

Biller un bloc de pierre, c’est le déplacer en le faisant pivoter alternativement vers la droite puis vers la gauche.

Angl. : to swivel and roll

BLOC

Pierre trop lourde pour être portée. Sa destination est soit la semelle de fondation et la base du mur, soit le couronnement (en tant que bloc de pression).

Angl. : stone block

BLOCAGE

En maçonnerie liée ou sèche, débris de pierres brutes ou de moellons remplissant l'intérieur d'un mur entre ses deux parements. L'expression complète est maçonnerie de blocage.

Syn. : blocaille.

Angl. : random rubble backing, rubble packing, rubbble fill

BLOCAILLE

En maçonnerie liée ou sèche, débris de pierres brutes ou de moellons servant à remplir l'entre-deux d'un mur.

Syn. Blocage.

Angl. : random rubble backing, rubble packing, rubble fill

BOUCLEMENT

Déformation d'un mur qui, sous l'effet d'une poussée latérale, devient bombé.

Syn. : ventre.

Angl. : bulging - boucler : to bulge

BOUFFEMENT

Déformation d'un mur dont le parement se détache de la masse. C'est le signe qu'il n'y avait pas assez de boutisses dans le parement pour solidariser celui-ci avec l'intérieur du mur.

Angl. : blistering

BOUSIN

Croûte terreuse et friable qui recouvre les blocs calcaires au moment de leur extraction.

Cf. ébousiner.

Angl. : soft/brittle surface (of a quarry stone)

BOUT (D'UNE PIERRE)

Une des deux faces les plus petites d'un moellon équarri.

Angl. : end (of a stone), stone end

BOUTISSE

Pierre dont la longueur se trouve dans l'épaisseur du mur et dont un des bouts est en parement.

Angl. : bondstone, header, band

BOUTISSE PARPAIGNE

Pierre plus grande que le moellon, placée en boutisse dans toute la largeur du mur et présentant ses deux bouts en parement. 

Lablachère (Ardèche) : dessus d'un muret bas montrant une boutisse parpaigne © Christian Lassure

Lablachère (Ardèche) : dessus d'un muret bas montrant une boutisse parpaigne. © Christian Lassure.

Syn. : boutisse traversante - boutisse traversière.

Angl. : throughband

BOUTISSE TRAVERSANTE

Cf. boutisse parpaigne.

Angl. : throughband, through bond stone

BOUTISSE TRAVERSIÈRE

Cf. boutisse parpaigne

Angl. : throughband, through bond stone

BRÈCHE

Ouverture créée accidentellement dans le sens vertical par l'écroulement ou l'effondrement d'une section du mur.

Dans la langue des notaires du début du XVIIe siècle à Nîmes, relever un mur à l'endroit d'une brèche, se disait « redresser une brèche de mur ».

Angl. : breach, gap

Source : Bernard Artigues, Les capitelles de la garrigue nîmoise, dans Bulletin des bibliophiles nîmois, 51e année, 1978-1979, pp. 41-44.

BROCHE

Tige métallique, de section circulaire ou octogonale et terminée en pointe, utilisée en percussion posée (avec une massette) pour la taille d'un parement.

Syn. : aiguille - poinçon.

Angl. : broach


© CERAV
Le 25 décembre 2001 / December 25th, 2001 - Revu et augmenté les 2 juin, 26 juillet et 28 août 2006, le 13 mai 2007 / Augmented on June 2nd, July 26th, and August 28th 2006, July 13th, 2007.

Référence à citer / To be referenced as :

Christian Lassure
La maçonnerie à pierres sèches : vocabulaire – Lettre B (Vocabulary of dry stone masonry Letter B)
http://www.pierreseche.com/vocabulaire_pierreseche_B.html
25 décembre 2001

page d'accueil           sommaire maconnerie