L'ÉVOLUTION DE LA CABANE CAMARGUAISE AU XXe SIÈCLE

D'APRÈS DES CARTES POSTALES ET PHOTOS ANCIENNES

Christian Lassure


X - CABANES DU FRONT DE MER AUX SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Cette dixième partie de notre étude sur les cabanes camarguaises tient davantage du panorama que de l'étude historique et architecturale fouillée. C'est que les éléments d'information nous font défaut pour décrire la genèse et la construction de ce que nous appelons, arbitrairement, les « cabanes du front de mer», faute d'une éventuelle appellation authentique (1).

Le fait est que ces cabanes, au nombre d'une trentaine, disposées, selon un axe nord sud, entre le front de mer et l'étang des Launes, à l'ouest des Saintes-Maries-de-la-Mer, semblent faire partie d'un même programme de construction remontant aux années 1950, période où pour la première fois les cartes postales s'emparent de cette litanie d'édifices. Auparavant, la bande de terre littorale où elles s'élèvent désormais, était vierge de toute construction ainsi que l'attestent les cartes postales des années 1900 montrant le canal des Launes et ses abords désertiques.

L'apparition de ces cabanes dans les années 1950 découlerait de l'initiative prise par le maire de l'époque, Roger Delagnes, de créer, à l'entrée ouest du village, une zone réservée à la seule construction de cabanes camarguaises (2).

En 2009, ces cabanes sont toujours là : sur la vue satellitaire mise à la disposition des internautes par le logiciel Google Earth, nous avons compté, de part et d'autre du pont du Maure (ou du Mort), 33 chaumières (2) :

- à l'est du pont, 22 cabanes à abside (dont une en construction ou en réfection) et 5 cabanes sans abside,

- à l'ouest du pont, 6 cabanes à abside et 1 sans abside.
 

(1) Sur au moins une carte postale (No 38) , la désignation employée est « cabanes des Launes », sur une autre (No 2) « cabanes Sylvereal », et dans la plupart des cas « les cabanes des gardians ».

(2) Selon le site Internet « Renaissance saintoise » ( http://www.renaissance-saintoise.org/default.asp).

(3) Ignorant les édicules ancillaires accompagnant les cabanes, nous avons compté uniquement les chaumières dont l'abside ou le pignon arrière fait face, comme il se doit, au Mistral.

 

Document No 1

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici) (la même vue existe aussi en colorisé).
Légende : N° 10023 - SAINTES-MARIES-de-la-MER (B. du R.).
Vue générale aérienne.
Editeur : Editions S.L. 157, Av. des Frères Lumière - Lyon.
Cliché aérien J. CELLARD Lyon.

Dans cette vue aérienne des Saintes, on aperçoit, dans l'angle supérieur droit de la carte, les « cabanes du front de mer », ou « cabanes des Launes » échelonnées le long de l'étroite bande de terre entre la plage et la bordure sud de l'étang des Launes, à l'ouest de l'agglomération.
 

Document No 2

Carte postale colorisée des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : No 25. - SAINTES-MARIES-DE-LA-MER.
Vue sur les cabanes Sylvereal.
Editeur : Lapie.

Vue aérienne, depuis l'est, des cabanes construites entre le front de mer et le canal et l'étang des Launes, à l'ouest des Saintes. Elles sont toutes alignées le pignon face à la route du bac de Sauvages ou route des Saintes-Maries à Sylveréal (aujourd'hui avenue Riquette Aubanel). Le pontet visible à gauche est le pont du Maure (ou du Mort), qui enjambe le canal des Launes. Le nom donné aux cabanes par l'éditeur de la carte postale est une erreur, provenant sans doute du fait qu'elles sont situées sur la route dite de Sylveréal.
 
Document No 3a

Carte postale des années 1960-1970.
Légende : 6400 - LES SAINTES-MARIES DE LA MER.
(Bouches-du-Rhône).
Vue aérienne sur la plage et les cabanes de Gardians.
Editeur : EDITIONS Rella NICE.
Vue aérienne C. GEAY - Licence 114.

Les cabanes du front de mer, à nouveau vues d'avion depuis l'ouest. Seules sont visibles celles situées à l'est du pont du Maure, entre d'une part l'étang des Launes et le canal du même nom à gauche et d'autre part la route du bac de Sauvages et la plage à droite.
 
Document 3b

Agrandissement de détail.

 
Document No 4

Carte postale en couleurs des années 1960-1970.
Légende : STES-MARIES-de-la-MER (B.-d-Rh.).
Cabanes des gardians, route du Bac des Sauvages (sic) et, dans le fond, Les Saintes-Maries.
Editeur : Combier Imprimeur Mâcon Cim.

Autre vue aérienne, depuis l'ouest, des cabanes du front de mer. Elles se répartissent de part et d'autre du chemin du pont du Maure. Elles sont toutes disposées sur des axes parallèles mais sans être alignées transversalement comme au cordeau. La cabane au premier plan n'a pas d'abside (modèle économique ?), ainsi que quelques autres que l'on devine à l'autre bout.
 

Document No 5

Carte postale en couleurs des années 1960 (bords dentelés).
Légende : LES STES-MARIES-de-la-MER (13. B.-du-Rh.).
Cl. 71-77 - Vue aérienne sur les Cabanes des Gardians.
Editeur : COMBIER IMPRIMEUR MACON (71. S.-&-L.) "CIM" - 27.

Dans cette rare et saisissante vue à vol d'oiseau, l'implantation des cabanes du littoral apparaît dans toute son ampleur, avec le groupe principal de part et d'autre du canal des Launes et du pont des Launes, et un groupe satellite au-delà du pont moderne, entre la plage et le canal.
 
Document No 6a

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures).
Légende : LA CAMARGUE.
11199 - Stes MARIES de la MER.
Cabanes de Gardians.
Editeur : Les Editions « MAR », 4, Bd de Cimiez - Nice.

Les cabanes du front de mer sont ici vues depuis les dunes de la plage. Au premier plan, à droite, on distingue les vestiges d'une fortification en béton de la 2e Guerre mondiale. La bifurcation en terre est le chemin qui conduit au pont du Maure.

Si l'on regarde bien la cabane la plus en avant, on s'aperçoit qu'elle n'est pas tout à fait finie. L'ultime rangée de sagne est en train d'être chaulée, ainsi que l'atteste la présence d'une planche, suspendue à des attelles, qui sert à marquer la limite inférieure de la chape de plâtre. Voilà un détail précieux sur les techniques de construction des cabanes modernes.

Une autre observation permise par cette vue est celle du type d'articulation entre le pignon et la toiture des cabanes. Si dans celles alignées le long de la rue les rives sont saillantes par rapport au pignon, en revanche dans la cabane isolée à l'arrière, les rampants du pignon arrêtent, par leur surhaussement, la couverture de roseau.

Dernière remarque, les cabanes du premier rang sont, à une exception près, de même longueur (on compte deux fenêtres latérales), seule la 3e cabane correspond à un module plus petit (une seule fenêtre), comme d'ailleurs la cabane de l'arrière-plan.

 
Document No 6b

Agrandissement de détail.

Au-dessus de chaque fenêtre latérale, la rive de sagne est très largement échancrée pour permettre aux volets de se rabattre. Une rangée de tuiles canal emboîtées protège le faîtage.
 
Document No 7

Carte postale de 1987.
Légende : Lanvaudan (56) - Réfection d'un toit en roseau de Camargue - Ent. J. Ruello - Auberge Ty Henry - Finition.
Editeur : photo Yvon Kervino.

Le chaumier  est à genoux sur un dispositif similaire à celui de la photo précédente, employé lors de la réfection d'un toit en roseau de Camargue à Lanvaudan dans le Morbihan par l'entreprise J. Ruello.
 
Document No 8

Carte postale colorisée des années 1950-1960 (bord dentelés, non représentés ici).
Légende : CAMARGUE.
CROIX ET CABANES DE GARDIANS.
Editeur : Editions S.E.P.T.

La cabane près du bord droit de la carte n'est autre que celle qui, dans les vues aériennes précédentes, se dresse, isolée, sur un bout de terre entre l'étang des Launes et le canal du même nom. Le petit édicule à l'arrière de la cabane abrite vraisemblablement la citerne à eau. La croix au premier plan est la croix des Félibres, inaugurée en 1937 par l'association la Nation gardiane (2).

(2) Ce monument, formé d'un socle et d'un fût de colonne à chapiteau, était primitivement installé sur la place des Saintes-Maries. Il fut démonté en 1919 pour faire place au monument aux morts de la Grande guerre. En 1937, les pièces déposées furent récupérées par le marquis de Baroncelli pour remonter le monument près de son mas du Simbèu nouvellement construit, à proximité du pont du Maure. Il fit mettre, sur le chapiteau, une croix en fer forgé, de sa conception, la croix des Félibres, dite aussi croix marine et gardiane en raison de son symbolisme (ancre, cœur et croix).

 
Document No 9

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés)
Légende : LES SAINTES MARIES DE LA MER (B.-du-R.).
Les Enganes.
Editeur : Editions S. L. - Lyon

Vus de plus près, la même cabane isolée et sa citerne. Cette dernière est un édicule de plan rectangulaire, aux deux pignons droits (sans abside donc) et à la toiture en bâtière posée sur des pannes. Les parois sont en claies de sagne, les versants en rangées successives de javelles de sagne, avec une chape de plâtre. La pente des versants est bien moindre que celle de la cabane. Nous ignorons si la mention « Les ENGANES » désigne un lieudit ou simplement les touffes de salicornes qui occupent une bonne partie de la scène. Il se pourrait fort bien que cette cabane soit la même que celle décrite aux documents Nos 18 et19 de la section VII de notre étude.
 
Document No 10

Carte postale des années 1930-1940 (ton sépia, avec bordure).
Légende : Les Saintes-MARIES-de-la-MER
Cabane de Gardian.
Editeur : Edition du Presbytère.

Toujours la même cabane, une ou deux décennies plus tôt, mais avec un détail intéressant : le tonneau à eau, sorti de son logement. Celui-ci, qui est entièrement en sagne, est doté d'une porte en bois.
 
Document No 11

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures, non représentées ici)
Légende : No 30.
Editeur : Edition Combier.

Vue latérale d'une des cabanes du front de mer, à l'ouest du pont du Maure (cabane figurant également sur les cartes Nos 12 à 15 et  à 19 à 27 infra, mais vue depuis l'est). A l'arrière-plan, à gauche, à l'est du pont, la cabane isolée déjà observée.
 

Document No 12

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : SAINTES-MARIES DE LA MER.
LES CABANES DE GARDIANS.
Editeur : GABY (Artaud).

La même vue que précédemment mais décalée vers la gauche car prise depuis le pont de la route de Sylveréal. On distingue mieux les frêles tamaris plantés autour de la cabane de droite. La faune aquatique du canal des Launes s'est trouvé deux aficionados...
 
Document No 13

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés).
Légende : EN CAMARGUE.
10150 - Arrivée aux Stes-Maries-de-la-Mer.
Editeur : Editions S.L. 157, avenue des Frères Lumières (sic) - Lyon.

Vue de l'arrière des cabanes du front de mer dans la bande latérale à l'ouest du pont du Maure. On aperçoit, au premier plan à droite, la petite cabane sans abside déjà notée plus haut (document No 4).
 
Document No 14

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : Indication non disponible.
Editeur : Combier Imprimeur Mâcon Cim
Vue presque identique à la précédente, mais décalée vers la droite de façon à intégrer dans le champ de vision la totalité de la petite cabane sans abside. Le gouttereau visible est percé de deux fenêtres identiques munies chacune d'un volet à un seul battant.
 
Document No 15

Carte postale des années 1970-1980 (cachet de la poste du 22-8-1980)..
Légende : "EN CAMARGUE".
Les SAINTES-MARIES-de-la-MER (B.-du-Rh.).
Paysage de Camargue.
Editeur : Combier Imprimeur Mâcon Cim.

Même chose que précédemment mais en couleurs.
 
Document No 16

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés).
Légende : Saintes-Maries-de-la-Mer.
Pêche au filet.
Editeur : information non disponible.

Vue de l'arrière des cabanes du front de mer à l'est du pont du Maure. Un chemin de desserte  (chemin des Macreuses) sépare les cabanes du canal des Launes. Un carrelet (filet horizontal) posé au fond du canal, est en train d'être relevé, suscitant l'intérêt des passants à pied comme à cheval...
 
Document No 17

Carte postale en couleur des années 1960-1970 (bords chantournés).
Légende : En Camargue.
Roubine et Cabane de Pêcheurs.
Editeur : Estel.

Idem, le long du chemin des Macreuses, mais une cinquantaine de mètres plus à l'ouest : les outils de travail d'un pêcheur (barque, filets jetés sur des portiques, viviers) sont peut-être l'indication d'une des professions habitant les cabanes.
 
Document No 18

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures, non représentées ici).
Légende : 13.96-4 - SAINTES-MARIES de la MER.
(B.-du-R.).
Maisons de Camargue.
Editeur : MIREILLE, Ets G. GANDINI, Marseille 36-40, rue Longue-des-Capucins

L'arrière de deux cabanes, apparemment identiques, vu depuis la berge nord du canal des Launes. Les monticules à l'arrière-plan semblent être les petites dunes qui bordent la plage. Au jeu des erreurs, on remarque que la chape de plâtre de la cabane à l'arrière-plan ne couvre pas le haut de la croupe et que la souche de cheminée est absente, que la rive de la toiture est échancrée au-dessus du fenestron de l'abside.
 
Document No 19

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : No 69.14 Paysage de CAMARGUE et cabane de Gardian.
Editeur : Ed. S.E.P.T. - Nice.

Aux premiers temps de la construction des cabanes du front de mer. A l'ouest du pont du Maure, il n'y a encore qu'une grande cabane et tout au fond, à droite, une deuxième, après le tablier d'un pont moderne. Selon le site Internet « Renaissance saintoise » ( http://www.renaissance-saintoise.org/default.asp), cette grande cabane date de 1951, millésime qui est d'ailleurs inscrit sur son pignon, et son constructeur est l'artisan cabanier saintois Maurice Virollet..
 
Document No 20

Carte postale des années 1950 (bords dentelés).
Légende : LA CAMARGUE.
8677 - Stes MARIES de la MER.
Cabanes de Gardians.
Editeur : Les Editions « M.A.R.», 4, Bd de Cimiez - NICE.
Fabrication Française - Photo véritable.

La même cabane de 1951 mais vue depuis la route de Sylveréal, juste avant le pont du Maure. Dans la pointe du pignon on aperçoit le cartouche en relief arborant le millésime 1951. Des blocs de béton, un pan de mur dans le terrain à droite de l'édifice rappellent  que la seconde guerre mondiale est encore proche.
 
Document No 21

Carte postale des années 1950-1960. (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : LA CAMARGUE
Paysage camarguais, cabanes de gardian
Editeur : Real-Photo-Cie des Arts Photomécaniques 44, rue Letellier - PARIS (15e).

Le même endroit, le même point de vue que celui du document No 19, quelques temps et un cabanon sans abside plus tard. La différence d'élévation et de pente des toitures entre les deux types est patente. La cabane tout au fond semble avoir désormais une compagne.
 
Document No 22

Carte postale colorisée des années 1950 (dentelures, non représentées ici) (Existe aussi en noir et blanc).
Légende : Les belles images de Provence.
No 414 La Roubino de Santo - Cabane de Gardian.
Editeur :  Photo d'art de Provence.

Curieusement, sur cette carte postale de même époque que la précédente, le cabanon sans abside n'apparaît pas, on aperçoit seulement une deuxième cabane à abside, copie conforme de la première. Il se pourrait fort bien que dans la carte précédente, cette deuxième cabane à abside soit cachée à la vue par sa congénère sans abside.
 
Document No 23a

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés).
Légende : 13.96 - 3 Stes-MARIES-de-la-Mer (B.-du-R..).
Maisons de Camargue.
Editeur : Edition "MIREILLE", Ets G. GANDINI, Marseille
36, Rue Longue des Capucins.

Les mêmes cabanes, vues de plus près. L'intérêt de cette énième vue réside dans les signes évidents d'une activité de construction ou d'entretien du petit édifice : quatre poteaux obliques posés sur le versant de toiture soutiennent une barre posées transversalement en dessous de la chemise et une échelle double se dresse devant le pignon : soit la couverture de sagne vient d'être terminée, avec la pose de la dernière rangée correspondant à la chemise, soit la chemise est en train d'être refaite.
 
Document No 23b

Agrandissement de détail.

On aperçoit, entre les deux bâtiments, les vestiges d'un blockhaus de la 2e Guerre mondiale, logé dans les dunes et portant encore ses peintures de camouflage (à gauche). Aujourd'hui, ce blockhaus a été englouti par la mer.
 
Document No 24

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures).
Légende : EN CAMARGUE
103 - Pont et Cabanes de Gardians aux Saintes-Maries-de-la-Mer.
Editeur : Éditions RENÉ. Place Bonald. Le Vigan (Gard).

Toujours la même vue, avec la deuxième cabane à abside se profilant derrière le cabanon sans abside. Le pont est encore plus délabré : les murs-bahut ont presque entièrement disparu, l'enduit de mortier sur les faces tombe par plaques, dévoilant une piètre maçonnerie de moellons.
 
Document No 25

Carte postale des années 1950-1960 (bords dentelés, non représentés ici).
Légende : Folklore de France.
LA CAMARGUE.
CABANE DE GARDIANS.
Editeur : Gaby.

Idem, mais de plus près. Au premier plan, deux générations d'Arlésiennes, fouettées par le vent mais radieuses, font de la carte une proposition commerciale plus attrayante. On distingue bien l'oculus qui perce l'abside de la grande cabane.
 
Document No 26

Carte postale en couleurs des années 1970.
Légende : La Provence et son folklore.
EN CAMARGUE.
Mireille ne voit pas venir Vincent (allusion au poème Mireille de Mistral).
Editeur : Théojac.

Toujours les mêmes parages mais en couleurs, avec la présence d'une seule génération d'Arlésiennes et d'un gardian jouant les utilités sur le pont du Maure.
 
Document No 27

Carte postale en couleurs des années 1960-1970.
Légende : En Camargue.
Mireille et Vincent en route pour la cabane des gardians (il s'agit de pseudo réminiscences littéraires mistraliennes – dans le poème Mireille, Vincent est non pas gardian mais vannier).
Editeur : IRIS.

Sur le pont du Maure, l'Arlésienne s'est muée en gardianette sur une cavale pas très blanche mais stoïque.
 
Document No 28

Carte postale des années 1930-1940 (d'après le ton sépia).
Légende : LES SAINTES MARIES DE LA MER
Défilé des gardians.
Editeur : Edit. B. Vielleville (Lyon).

Dans les années 1930-1940, époque à laquelle cette carte a été publiée, les cabanes du front de mer étaient encore dans les limbes mais le pont du Maure était déjà là, à peu près intact, avec son parapet au chaperon rectiligne formé de blocs parallélépipédiques taillés. La photo est prise depuis l'est (c'est-à-dire les Saintes-Maries).
 
Document No 29

Carte postale des années 1920-1930 ? (bordure blanche).
Légende : Saintes-Maries-de-la-Mer.
Aux solitudes paludéennes, Du fond de l'île de Camargue...
Editeur : information non disponible.

Toujours le pont du Maure, dans les années 1920-1930, avant l'invasion des cabanes de gardians. La vue est prise depuis l'ouest. Le parapet du côté occidental était déjà abîmé.
 
Document No 30

Carte postale des années 1950-1960 (non dentelées) (cachet de la poste du 11-05-1967 au dos).
Légende : Cabane de Gardian.
Editeur : PHOTO GEORGE - Arles.

Le pont du Maure à nouveau, vu depuis l'ouest, dans les années 1950-1960. La petite cabane qui semble comme posée à cheval sur le pont n'est autre que celle située entre le marais des Launes et le canal des Launes, en arrière des cabanes du front de mer.

Elle semble être la plus ancienne, sinon un des plus anciennes, des cabanes de ce secteur (voir supra, documents No 9 à 13). Elle figure d'ailleurs sur une carte postale des années 1920-1930.

 
Document No 31

Carte postale des années 1950-1960 (dentelures).
Légende : LA CAMARGUE.
No 10085 B SAINTES-MARIES-DE-LA-MER.
Cabane de Gardians.
Editeur : Les Editions « MAR », 4, Bd de Cimiez - Nice.

Idem, de plus près, avec un carrelet posé depuis le pont par quelque pêcheur. On distingue bien le volet en bois, barré d'un Z, dont est dotée la porte d'entrée.

La ville semble être étrangement proche, comparée à la vue précédente : y aurait-il eu montage ?

 
Document No 32

Carte postale en couleurs des années 1960 (bords dentelés et tampon de la poste de 1968).
Légende : No H 11.014 Z. - Pont du Maure et Croix du Gardian.
Editeur : Estel.

Cabanes près de la Croix marine et gardiane. Le pont n'est pas celui du Maure, contrairement à ce que dit la légende (arc hémisphérique, placage de pierres maçonnées au mortier contre les faces latérales). La croix se dresse ici à gauche d'un bras orienté sud sud-ouest nord nord-est reliant le canal des Launes à l'étang du même nom. Or sur Google Earth, la croix se trouve de l'autre côté. Y a-t-il eu, à une date récente, déplacement de la croix monumentale ?
 

Document No 33

Carte colorisée des années 1950-1960 (bords dentelés).
Légende : 10.169 - EN CAMARGUE.
La Croix des Gardians.
Editeur : (62) Editions S.L. 157, Av. des Frères Lumière - Lyon

La photo est manifestement antérieure à la précédente : la cabane est toute neuve, les tamaris ne sont pas encore plantés, et le logement de la citerne n'est pas terminé. C'est là d'ailleurs tout l'intérêt du document : des javelles de sagne viennent d'être posées sur le versant non visible du logement et attendent d'être ragréées au niveau du faîtage. Cet édicule a dû avoir une durée de vie très brève puisqu'il est remplacé sur la carte de 1960 par une cabane à pignons droits.
 
Document No 34

Carte postale noir et blanc des années 1950 (bords chantournés).
Légende : 112 EN CAMARGUE.
Croix et Cabanes de Gardians.
Editeur : Société des Cartes Postales APA-POUX – ALBI.

La même cabane mais quelques temps après : la toiture du cabanon de la citerne est achevée, trois rangées de sagne, une chape de plâtre, un faîtage de tuiles canal, mais une pente moins affirmée.
 
Document No 35

Carte postale en couleurs des années 1970.
Légende : EN CAMARGUE.
La croix des Gardians.
Editeur : SL.

La croix marine et gardiane vue depuis le sud, au départ du bras mort. Sur Google Earth, la croix se dresse de l'autre côté...
 
Document No 36

Agrandissement de détail du document No 5.

Sur cet agrandissement de détail du document No 5, on distingue dans le coin inférieur gauche la croix des Félibres à l'ouest du bras mort nord-sud du canal des Launes.
 
Document No 37a

Carte postale en couleur du début des années 1980 (au verso, date manuscrite du 5 juillet 1981.
Légende : "En Camargue".
LES SAINTES-MARIES-de-la-MER.
(B.-du-Rh.) - Vue aérienne, la plage, l'étang.
Combier Imprimeur Mâcon Cim

La discordance entre Google Earth et les cartes postales des années 1950 à 1970 quant à la position de la croix des Félibres doit bien avoir une explication. Elle nous est révélée par la lecture de cette carte postale qui a voyagé en 1981 : le monument a tout simplement été démonté et enlevé de la rive ouest du bras mort pour être transféré et remonté sur la rive est. La trace des travaux est encore fraîche, la rive est a été nivelée jusqu'à son débouché sur l'étang. On observe également que le front de mer s'est enrichi d'un hameau tout neuf, aux toitures biscornues et enchevêtrées, édifié dans un intervalle libre de cabanes.
 
Document No 37b

Agrandissement  de détail.

On distingue bien la croix des Félibres, réinstallée de l'autre côté du bras mort joignant la roubine à l'étang.

Un lotissement de cabanes

Avec les « cabanes du front de mer », on assiste au lotissement d'un espace vierge et à la création de toutes pièces d'un moderne quartier des cabanes à la sortie ouest des Saintes-Maries. Quasiment toutes les cabanes semblent être sorties du même moule et avoir été construites par les mêmes artisans cabaniers en l'espace de quelques années. On peut penser qu'il s'agit, pour la plupart d'entre elles, de résidences secondaires destinées à un séjour saisonnier, balnéaire, et, pour quelques unes, de points de départ pour randonnées équestres, ainsi que l'indiquent certaines cartes (cf ci-dessous). Il faudrait interroger les archives municipales et les pages locales des journaux des années 1950 pour en savoir plus.

Document No 38

Carte postale colorisée et dentelée du milieu ayant voyagée vers le milieu des années 1960.
Légende : En Camargue.
Croix et Cabanes de Gardians (NB : une autre édition a pour légende « Cabanes des Launes »).
Editeur : APA (= Apa Poux).

Quoi qu'il en soit, ces cabanes de lotissement, encore assez proches morphologiquement des cabanes classiques, ne sont pas le dernier avatar de la cabane de gardian : le troisième quart du XXe siècle va voir l'édification, en d'autres endroits de la commune, d'une part de petites cabanes hotelières à la mode gardiane, d'autre part de véritables maisons ou pavillons dans le style gardian. Mais ceci est une autre histoire, et le sujet d'un autre chapitre.

À SUIVRE


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 29 janvier 2009 / January 29th, 2009 - Complété le 7 février 2009 - 10 février 2009 - 20 février 2009 - 25 février 2009 - 11 avril 2009 - 9 mai 2010 / Updated on February 7th, 2009 - February 10th, 2009 - February 20th, 2009 - February 25th, 2009 - April 11th, 2009 - May 9th, 2010

Références à citer / To be referenced as:
Christian Lassure
L'évolution de la cabane camarguaise au XXe siècle d'après des cartes postales et photos anciennes (The evolution of the Camarguaise hut in the 20th century as shown in old postcards and photos)
IV - Cabanes du front de mer aux Saintes-Maries-de-la-Mer (Sea-front huts at Les Saintes-Maries-de-la-Mer)
http://www.pierreseche.com/cabanes_du_front_de_mer.htm
26 janvier 2009

I - Cabanes entièrement en roseau des années 1900
II- Le mas de l'Amarée et ses deux cabanes
III - Les cabanes du premier mas du Simbèu aux Saintes-Maries-de-la-Mer

IV - Les cabanes du deuxième mas du Simbèu aux Saintes-Maries-de-la-Mer
V - Cabanes et maisons de pêcheurs en Camargue
VI - Les « Cabanes de Cacharel » aux Saintes-Maries-de-la-Mer
VII - Cabanes classiques
VIII - Intérieurs de cabanes
IX - Van Gogh et les chaumières saintines
X - Cabanes du front de mer aux Saintes-Maries-de-la-Mer
XI - Cabanes hôtelières et maisons à la gardiane
XII- Vocabulaire architectural de la chaumière camarguaise

page d'accueil         sommaire architecture vernaculaire