ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

LE RUCHER EN PIERRE SÈCHE DE LA COMBE À LA SERPENT

À  CORCELLES-LES-MONTS (CÔTE-D'OR)

The dry stone apiary of La Combe à la Serpent at Corcelles-les-Monts, Côte-d'Or

Christian Lassure


Cet ancien rucher de rapport est situé en plein cœur du parc de la Combe à la Serpent; vaste parc public de 365 hectares situé à l'ouest de Dijon. 

Vue d'ensemble du rucher et de la terrasse en avant.

La découverte de l'installation, qui, avant la création du parc, se trouvait en pleine nature et enfouie sous la végétation entre bois, vignes et champs, remonte à 1967.

Il a été restauré en 2004-2005 à l'occasion de 3 chantiers d'insertion de 6 mois chacun. Les participants ont restauré non seulement le rucher mais aussi les trois terrasses et les escaliers. Seul le petit bâtiment de droite n'a pas été recouvert.

Le rucher se trouve près de Corcelles-les-Monts, village où les vergers étaient nombreux. L'emplacement du rucher n'apparaît avec certitude qu'en 1812, sur le plan cadastral napoléonien. L'origine de la propriété remonte au 19e siècle.

Le rucher a été construit selon les techniques anciennes locales : moellons et laves extraits de carrières proches, sur une terrasse. Il est formé d'un corps de bâtiment oblong, couvert d'un toit à un versant, en laves, lequel se divise en deux parties. La première abrite, sur trois niveaux, neuf cases en pierres s'appuyant sur un mur. Un couloir, parallèle à ce mur, dessert à l'intérieur du bâtiment le même nombre de cases. L'accès à ce couloir s'effectue par une porte couverte d'un linteau monolithe, percée à droite des cases extérieures. Elle est fermée par une grille métallique. La seconde partie, autrefois couverte, formait un abri et un laboratoire pour l'apiculteur.

Détail des alvéoles (restaurées). Source : Wikipedia Commons

A la belle saison les ruches étaient placées dans le mur à abeilles et, à partir de la Saint Ambroise (patron des apiculteurs), les ruches étaient placées à l'abri du froid à l'intérieur.

Le rucher en totalité, y compris les deux terrasses et les murs qui les soutiennent et les entourent, a été inscrit par arrêté du 23 février 2007 à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Source :
- Fiche d'inscription à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques
- Fiche détaillée sur le site petit-patrimoine.com


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 23 décembre 2010 / December 23rd, 2010 - Actualisé le 1er mai 2015 / Updated on May 1rst, 2015

Références à citer / To be referenced as :
Christian Lassure
Le rucher en pierre sèche de la Combe à la Serpent à Corcelles-les-Monts (Côte-d'Or) (The dry stone apiary of La Combe à la Serpent at Corcelles-les-Monts, Côte-d'Or)
http://www.pierreseche.com/beze_la_serpent_rucher.htm
23 décembre 2010

Textes sur les constructions apicoles en pierre sèche dans le présent site

1 - Raoul M. Verhagen, Un aspect de l'apiculture du passé : les niches à ruches
2 - Jean Courrènt, Le mur à abeilles d'Armissan (Aude)
3 - Jean Courrènt, Abri sous encorbellement à Durban-Corbières (Aude)
4 - Jean Courrènt, Des vestiges de l'apiculture ancienne : les abris à abeilles de Tourouzelle (Aude)
5 - Christian Lassure, Apistoria, cahier No 1 (compte rendu)
6 - Christian Lassure, Les ruchers dans les murs (compte rendu)
7 - Michel Royon, Photos d'enclos à abeilles à  La Brigue et Tende (Alpes-Maritimes)
8 - Jean Laffitte, Le rucher en pierre sèche des Blaquières à Mons (Var)
9 - Christian Lassure, Le rucher en pierre sèche de la Combe à la Serpent, à Corcelles-les-Monts (Côte-d'Or)
10 - Christian Lassure (texte), Jean Laffitte (photos), Le « rucher de Giono » au Contadour (Alpes-de-Haute-Provence)
11 - Jean Courrènt, Une ruche-cercueil au lieu-dit Jugnes à Port-la-Nouvelle (Aude) ?
12 - Jean Courrènt,
Un mur à abeilles à Greffeil (Aude)

page d'accueil          sommaire architecture apicole