LES TRULLI OU CASEDDE D'ALBEROBELLO (PROVINCE DE BARI, ITALIE)
À TRAVERS LES CARTES POSTALES ET PHOTOS ANCIENNES

The trulli or casedde of Alberobello, province of Bari, Italy,
through old postcards and photos

Christian Lassure


IV - L'HÔTEL DES TRULLI / THE HOTEL OF THE TRULLI

 

Entrée de l'hôtel rue Isonzo

 

Les bungalows du côté de la rue Monte Pertica

L'« hôtel des trulli », de son nom italien hotel dei trulli, est un ensemble hôtelier construit à la fin des années 1950 au sommet du rione Monti, un des quartiers à trulli déclarés monument national en 1930 (1). Il est bordé au nord par la rue Monte Pertica et à l'ouest par la rue Isonzo, sur laquelle donne son entrée.

Dans les premières cartes postales en noir et blanc auxquelles il a donné lieu, l'hôtel est désigné sous les appellations plus vieillottes de villaggio alberghiero (« village-auberge »), villaggio turistico alberghiero (« village touristique-auberge »,  albergo dei trulli (« auberge des trulli »), par la suite supplantées par la désignation hotel dei trulli.

L'ensemble hôtelier se présente sous la forme d'un parc où sont disséminés des bungalows pastichant les trulli locaux. Des allées relient les pseudo-trulli à une grande place bordée par la réception et le restaurant de l'hôtel (2).

Des cartes postales de la fin des années 1950 et du début des années 1960, voire des années 1970,  permettent de se faire une idée de ce à quoi ressemblait le complexe hôtelier dans les premiers temps d'une histoire qui a désormais un demi-siècle.

(1) L'adresse de l'hôtel est : via Cadore, 32, Alberobello (BA), 70011, Italia. Le rione Monti (« quartier des Monts »), qui occupe 6 hectares d'une colline, renferme 1030 trulli; ses rues en pente convergent vers le pied de la colline. L'autre monument national est le quartier Aia Piccola (« petite aire »), qui contient 590 trulli; ses rues convergent vers une ancienne aire à battre le blé.

(2) Sur le site Internet guardian.co.uk, à la date du 20 avril 2002, le complexe hôtelier est ainsi décrit : « The trulli of the Hotel dei Trulli are all of the large variety. Each one comprises a quite spacious and comfortable house including a central room with fireplace, a sleeping alcove, a separate adjoining bedroom, a small antechamber and a modern bathroom. They are surrounded by a verdant garden of tropical plants and plane and pine trees ». Dans le guide de voyage  Karen Brown's Italy 2007, la description est la suivante : « Small bungalows are scattered around a large park-like area connected by winding pathways under the pine trees. Each bungalow is a suite with a living room with fireplace, one or more bedrooms, and a private patio. The suites are spacious and have attractively tiled bathrooms. The dining rooms and the reception area each occupy their own Trulli ».

DOCUMENT 1

Légende : (au recto) Alberobello - Villaggio Alberghiero.
Éditeur : (au verso) Ediz. Mostra dei Trulli - Alberobello (Bari).
La carte a voyagé en 1963.

L'ensemble hôtelier à ses débuts, vu depuis l'esplanade centrale au sud.

Il y a trois plates-bandes circulaires, engazonnées, dont deux sont échancrées par une aire dallée. L'aire au premier plan comporte un banc de pierre jouxtant une sorte de menhir; la deuxième aire dallée comporte une ancienne pompe à eau en fonte. La 3e plate-bande  est légèrement échancrée mais sans dallage et simplement bordée d'un banc en pierre (sans menhir).

Les bâtiments collectifs sont sur la droite (seul un bout, avec deux arches, en est visible); les bungalows, parallélépipèdes blancs coiffés d'un cône rectiligne excentré, bordent tout un côté de l'esplanade, se répartissant de part et d'autre d'une allée centrale dont on aperçoit le départ. L'ambiance est minérale, les arbustes et les plantes grimpantes étant encore trop jeunes pour atténuer cette impression dominante. Les cônes gris, avec leur pinacle blanc normalisé, ne se différencient que par le symbole peint à la chaux qu'ils arborent. Ces signes, censés faire couleur locale, sont une fantaisie contemporaine de l'édification du villaggio alberghiero. On aperçoit :
- un cartouche arrondi surmonté d'une croix et divisé en quatre quartiers avec une lettre dans chaque (selon une théorie, S C en haut, pour Sanctus Christus, S D en bas, pour Sanctus Dominus; en réalité, les initiales de Santo Cosma et Santo Damiano, les deux saints auxquels est consacrée la basilique locale, Basilica de S. S. Cosma e Damiano);
- un cœur coiffé d'une croix et transpercé par une flèche, la pointe vers le bas (censé symboliser Notre Dame des Sept Douleurs, Santa Maria Addolorata en italien);
- un cercle divisé en quatre quartiers d'où partent des rayons terminés par un petit carré et qui fait penser à la grande roue des fêtes foraines;
- un triangle dans la partie supérieure duquel se superpose un chevron.

Les façades des bâtiments à droite de l'allée centrale sont ponctuées de pierres en bossage, comme pour donner une impression de rusticité.

L'immeuble classique à l'arrière-plan sur la gauche et, en arrière, le cône surmonté d'une croix relèvent de l'église saint Antoine de Padoue.

DOCUMENT 2

Légende : (au recto) Alberobello - Ristorante dell'Hçotel dei Trulli - "Unico al mondo".
Éditeur : (au verso) Ediz. Mostra dei Trulli - Alberobello (Bari).
La carte a voyagé en 1961.

Le restaurant à ses débuts, vu depuis l'esplanade centrale.

Cette autre vue de la place centrale permet de se faire une idée de l'architecture du bâtiment faisant office de salon et de restaurant. Avec sa galerie antérieure marquée par cinq arcades, il est le seul édifice original du complexe hôtelier bien qu'il soit affublé lui aussi d'un cône de trullo.  Le symbole abscons en forme d'araignée peint en blanc sur ce cône s'harmonise parfaitement bien avec ceux, tout aussi hermétiques, peints sur les deux cubes à cône encadrant le restaurant : à droite, une espèce de trident, et à gauche, une sorte de baguette magique. Renseignement pris, le symbole de gauche serait une croix rayonnante, celui du milieu une croix unissant le monde céleste, le monde terrestre et les enfers, et celui de droite un trident symbolisant la sainte Trinité ! On est ici dans le domaine de la fantaisie mystificatrice.

La légende sur le recto de la carte éclaire une particularité de l'hôtel : il est unique au monde ("Unico al mondo").

DOCUMENT 3

Légende : (au recto) Alberobello - Villaggio Turistico Alberghiero.
Éditeur : (au verso) Ediz. Mostra dei Trulli - Alberobello (Bari).
Foto Fanizzi Bernardino.

(verticalement) Vera fotografia OMNIAFOTO TORINO.

Vue, prise du haut d'un immeuble voisin, des bungalows de ce qui était alors le Villaggio Turistico Alberghiero.

Le bâtiment de la réception et des restaurants, repérables à leurs arcades, se trouvent au bout de l'axe central approximativement nord-sud  desservant les bungalows. L'architecture de ces derniers, n'étant pas encore cachée par les arbrisseaux récemment plantés, apparaît distinctement. Ce sont des parallélépipèdes aux façades crépies marquées ici et là par des décrochements et au toit en terrasse bordé de parapets. Les cônes de toiture, tous bâtis sur le même modèle et parfaitement rectilignes, sont comme posés à un bout de ces terrasses. Leur extrémité est revêtue d'un capuchon de ciment peint en blanc et terminée par un pinacle gracile. Chaque cône est bordé d'un conduit de cheminée au carré terminé par une plaque de ciment posé sur quatre billettes. Des pierres en bossage sont visibles sur les parois des façades au premier plan. On remarque que les cônes sont encore vierges de tout symbole badigeonné au lait de chaux.

DOCUMENT 4

Légende : (au recto) Alberobello - Albergo dei Trulli.
Éditeur : Ed. Ditta Cav. G. Lo Buono - Bari
Via De Cesare, 14-22.
La carte porte la date du 21-11-1966.

La même vue que la précédente, mais décalée vers la droite.

Seule différence notable : un certain nombre de cônes exhibent un symbole peint en blanc. Se pourrait-il que ces signes aient été ajoutés après coup, pour individualiser des bungalows par trop identiques ou pour donner une touche énigmatique à l'ensemble hôtelier et faire parler de lui dans les guides de voyage ?

DOCUMENT 5

Légende : (au recto) Alberobello - Albergo dei Trulli.
Éditeur : indication non disponible.

La même vue que les deux précédentes, prise sous un plus grand angle.

Elle nous fait découvrir, sur la droite, un environnement traditionnel : des jardinets, situés à l'arrière de maisons à trulli et séparés du complexe hôtelier par un authentique mur en pierre sèche à la physionomie des plus classiques avec son couronnement de grandes lauses posées de chant. On peut penser que la vue précédente n'est en fait qu'un recadrage de la présente et qu'elle vise à mettre hors du champ un voisinage quelque peu encombré et hétéroclite.

DOCUMENTS 6 et 7

Légende : (au recto) ALBEROBELLO RISTORANTE dell' HOTEL dei TRULLI Unico al mondo
Vue 1 : IL BAR - vue 2 : {vue d'ensemble] - vue 3 : INGRESSO VISTO DELL'INTERNO - vue 4 : SOGGIORNO - vue 5 : ANGOLO DELLA SALA DA PRANZO CON LE BOTTI DEL VINELLO DI ALBEROBELLO - vue 6 : SALA DA PRANZO
Éditeur : indication non disponible.

 

Légende : (au recto) ALBEROBELLO un APPARTAMENTO dell' HOTEL dei TRULLI Unico al mondo
Vue 1 : INGRESSO - vue 2 : CAMERA DA LETTO - vue 3 :SOGGIORNO - vue 4 : non légendée - vue 5 : BAGNO - vue 6 : CAMERA DA LETTO
Éditeur : indication non disponible.

Les deux cartes multi-vue ci-dessus nous font pénétrer
- la première dans l'entrée, le salon, le bar et la salle à manger de l'hôtel,
- la deuxième dans les différentes pièces d'un bungalow (qualifié en italien d'appartamento) : vestibule, chambre à deux lits, séjour, chambre à un lit.

Un phylactère proclame que l'hôtel est unique au monde (Unico al mondo), il l'est toujours 50 ans plus tard.

DOCUMENT 8

Légende : ALBEROBELLO
Hotel e Ristorante dei Trulli
unico al mondo
Hotel et Restaurant des « Trulli »
unique au monde

Éditeur : non indiqué.
FOTOCOLOR.

La place centrale de l'hôtel des trulli dans les années 1960.

On reconnaît, à ses arcades, le bâtiment abritant le salon et le restaurant de l'hôtel. Au premier plan, à gauche, se dresse une sorte de menhir formé de deux pierres taillées de récupération mises de bout l'une sur l'autre. Ce monolithe reconstitué est associé à un banc de pierre.

DOCUMENT 9

Légende : ALBEROBELLO
Hotel dei Trulli
« dei Trulli » Hotel
Hötel « des Trulli »

Éditeur : Ed. Cav. G. Lobuono - Bari
Via R. Da Cesare 16/22
Des exemplaires de la carte ont voyagé en 1963, 1964, 1967.

La même place centrale, vue depuis la gauche du faux menhir.

Nous sommes quelques années plus tard d'après la croissance des plantes grimpantes. On aperçoit un peu plus distinctement les symboles peints en blanc sur les pseudo-trulli.

DOCUMENT 10

Légende : 2 - ALBEROBELLO
Albergo dei Trulli
Auberge des Trulli
Trulli Hotel
Trulli Gasthof

Éditeur : Ediz. Cav. Lo Buono Nicola - Bari
(verticalement) da FOTOCOLOR KODAK EKTACHR.

Autre vue de la même place centrale et du bâtiment aux arcades.

Quelques années ont passé par rapport à la précédente vue : les plantes grimpantes envahissent les arcades, des fleurs ont remplacé le gazon autour de l'aire dallée et de son menhir composite. Le signe peint sur le cône de gauche représente une sorte d'astérisque sur une hampe, elle-même barrée de deux traits parallèles en bas (il s'agirait d'une « croix rayonnante »...).

DOCUMENT 11

Légende : ALBEROBELLO
Hotel - Ristorante Trulli.

Éditeur : indication non disponible.
La carte a voyagé en 1967.

Autre coin de la place centrale et des bungalows qui la bordent, dans les années 1960.

L'ambiance est désormais plus végétale que minérale. Au premier plan s'étend un des parterres fleuris, échancré d'une aire dallée où l'on a installé une ancienne pompe à eau urbaine. Les signes peints sur les cônes sont bien visibles :
- à gauche, une sorte de branche ou d'arbre très schématique fiché dans un socle (en fait ce serait un chandelier à sept branches...),
- à droite, un cartouche arrondi surmonté d'une croix et divisé en quatre quartiers avec une lettre dans chaque (déjà cité plus haut).

La même pompe à eau sur la piazza d'Annunzio.

DOCUMENT 12

Légende : ALBEROBELLO
Albergo dei Trulli
Hôtel des Trulli
Trulli's (sic) Hotel
Trulli - Gasthof

Éditeur : Ediz. Ditta Cav. Giuseppe Lo Buono - Bari
Via Raffaele de Cesare - 16-22
Un exemplaire de cette carte a circulé en 1973.

Vue des bâtiments collectifs, prise depuis le débouché de l'allée axiale des bungalows sur l'esplanade.

Un muret dans le style local (couronnement de blocs posés sur la tranche) marque la limite entre allée des bungalows et esplanade. On aperçoit distinctement le symbole en forme de trident peint sur le cône au bout des arcades.

DOCUMENT 13

Légende : Alberobello  s.m. 450
Hotel Ristorante Trulli
Hotel-Restaurant Trulli

Éditeur : indication non disponible.
Des exemplaires de cette carte des années 1970 ont voyagé en 1979, 1981, 1982.

Vue, depuis la place centrale, des bâtiments qui la bordent sur la gauche.

Les plantes grimpantes partent à l'assaut des bungalows.

DOCUMENTS 14, 15 et 16

Légende : ALBEROBELLO
Veduta Panoramica dell'Hotel dei Trulli
Panoramic view seen from (sic) the "Dei Trulli" Hotel
Vue panoramique depuis (sic) l'Hôtel « dei Trulli »

Éditeur : Ed. Cav. G. Lobuono - Bari
Via R. De Cesare 16/22
La carte a voyagé en 1965. Il s'en vendait encore en 1981.

 

Légende : ALBEROBELLO
Hotel dei Trulli
Hôtel des Trulli
Trulli's Hotel (sic)
Trulli - Hotel

Éditeur : Edizione Lobuono Comm. Vito Nicola
Via Davanzati, 13 - Bari - Tel. 213986

 

Légende : ALBEROBELLO
Hotel dei Trulli
Hotel des Trulli
Trulli Hotel

Éditeur : Editore Giuseppe Lo Buono.
Via Raffaele Da Cesare 16/22 - Bari

La carte a voyagé en 1973.

Les trois vues ci-dessus nous montrent, sous différents angles et à quelques années d'écart (d'après la croissance de la végétation), la zone du complexe hôtelier qui est réservée aux bungalows. Elles n'apportent guère plus d'informations que leurs homologues noir et blanc. La No 15 nous fait découvrir de nouveaux symboles peints, dont
- un cercle divisé en quatre quartiers au sommet d'une hampe, elle-même barrée de deux segments de cercle parallèles,
- un cercle surmonté d'une petite croix aux quatre branches égales (idem).

Le premier motif représenterait (non sans un gros effort d'imagination) la montée d'une prière vers Dieu depuis la terre ou les enfers, le deuxième serait le symbole de Mercure.
 

Sans doute, à la charnière des années 1950-1960, l'hôtel des trulli était-il le dernier cri de l'industrie hôtelière. On peut penser que, depuis plus d'un demi-siècle, les chambres ont été rénovées plusieurs fois, quoique certaines appréciations laissées par des clients sur le site Internet tripadvisor.fr donnent à penser le contraire (« chambres vieillottes [qui] mériteraient un sérieux coup de rafraîchissement » (2007) - « the furniture looks like recuperation pieces » (2009) - « l'ameublement est vieux » (2009)). Le fait est que l'hôtel des trulli est désormais un témoin historique des premiers temps du tourisme de masse à Alberobello. Un appartamento ayant conservé son ameublement et son confort de la fin des années 1950 pourrait sans doute être ajouté à la liste des curiosités locales à visiter...

 

Depuis l'intérieur des arcades (vers 1960-1970).

Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV

La présente page est susceptible d'être modifiée / This page remains subject to additional edits

1er juillet 2011 / July 1st, 2011 - Actualisée le 28 février 2013 / Updated on February 28th, 2013

Références à citer / To be referenced as :
Christian Lassure
Série Les trulli ou casedde d'Alberobello (province de Bari, Italie) à travers les cartes postales et photos anciennes (Series The trulli or casedde of Alberobello, province of Bari, Italy, through old postcards and photos)
IV - L'hôtel des trulli (IV - The Hotel of the Trulli)
http://www.pierreseche.com/alberobello_albergo.htm
1er juillet 2011

I - Les trulli. Résumé historique et architectural  /  I - Trulli. A historical and architectural summary

II- Photos de la première moitié du XXe siècle  /  II - Photos of the first half of the 20th century

III - Les avatars de la rue Monte Pertica au quartier Monti (1950-2010)  /  III - The changing face of via Monte Pertica in the Monti district (1950-2010 )

IV - L'hôtel des trulli  /  IV - The Hotel of the Trulli

V - Rione Monti, via Monte Santo  V - Rione Monti, Via Monte Santo

VI - Rione Monti, via Monte Sabotino VI - Rione Monti, via Monte Sabotino

VII - Rione Monti, via Monte San Michele  VII - Rione Monti, via Monte San Michele 

VIII - Rione Monti, via Monte Nero    (en construction)

IX - Rione Monti, via Monte Pasubio    (en construction)

X - Rione Monti, via Monte San Gabriele

XI - Rione Monti, via Duca d'Aosta

XII - Rione Monti, piazza d'Annunzio    (en construction)

XIII - Rione Monti, vico d'Annunzio    (en construction)

XIV - Rione Monti, Chiesa de Sant' Antonio    (en construction)

XV - Rione Monti, panorama della zona monumentale "Principe de Piemonte"    (en construction)

XVI - Rione Aia Piccola, piazza Plebiscito

XVII - Rione Aia Piccola, via Giuseppe Verdi    (en construction)

XVIII - Rione Aia Piccola, via Duca degli Abruzzi

XIX - Rione Aia Piccola, via Galilei

XX - Il Trullo Sovrano    (en construction)

XXI - Via Monte Calvario

XXII - Via Monte Grappa    (en construction)

page d'accueil