LES MRGÀRI : ENCLOS PASTORAUX PLURICELLULAIRES EN PIERRE SÈCHE

 

DE L’ÎLE DE KRK / VEGLIA (BAIE DE KVARNER, RÉPUBLIQUE DE CROATIE)

 

4e partie : Le mrgàr de Na Jakoši et le mrgàr de Na Lipici

 

Sergio Gnesda

 

versione in italiano

1. Localisation

Les deux mrgàri sont situés dans la municipalité de Jurandvor sur le sentier 16 (en jaune) qui part de l'église catholique de Svetište Majke Božje Goričke et monte jusqu'au point panoramique Lipica.

Fig. 1 - Dans les cercles violets, en F le mrgàr de Na Jakoši, en G le mrgàr de Na Lipici. Source : Sentieri turistici tracciati / Turističke obilježene staze, Otok Krk TZO Baška.

 

Fig. 2 - Le mrgàr de Na Jakoši dans le cercle violet en bas et le mrgàr de Na Lipici en haut à droite. En tireté jaune, le chemin suivi. Source : Google 3D, juin 2018.

 

2. Le mrgàr de Na Jakoši

Le mrgàr de Na Jakoši est situé sur la gauche en remontant sur quelques centaines de mètres le sentier 16. C'est un petit mrgàr comportant neuf mrgarìći situés tous d'un même côté. L'ensemble des murs est en bon état.

Fig. 3 - Le mrgàr de Na Jakoši : en tireté jaune, le chemin suivi pour monter vers le mrgàr de Na Lipici. © Denis Lešić.

 

Fig. 4 - Le mrgàr de Na Jakoši : les neuf mrgarìći et, au premier plan, la porte volante en bois d’un mrgarìć. © Denis Lešić.

 

Fig. 5 - Vue de l’enclos central (sala) : l’entrée (zatoka) du mrgàr est sur la gauche du mur au premier plan. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 6 - Le premier des mrgarìći avec comme porte volante une palette de récupération. © Sergio Gnesda, 2016.

 

2.1 Montée dans la partie boisée

On monte dans une zone boisée entre deux murs bas à une seule épaisseur de pierres, formés de blocs calcaires et de pierres de conglomérat gris.

Fig. 7 - Les puissantes rafales de la bora ont couché des arbres sur les murs. © Sergio Gnesda, 2016.

Sur ce côté de la colline, beaucoup de pierres ne sont pas du calcaire crétacé habituel mais de la bauxite, plus noueuse, au fort coefficient de frottement, qui permet d'ériger avec de grosses pierres des murs à une seule épaisseur (1).

Fig. 8 - La petite chienne Laïka donne une idée des dimensions.© Sergio Gnesda, 2016.

 

2.2 Montée dans la partie rocheuse

En montant vers le mrgàr de Na Lipici on rencontre des moutons marqués de couleur rouge. Ils appartiennent au même proprietaire. Ils n’ont pas peur de l’homme mais dès qu’on s’approche d’eux, ils s’éloignent lentement si l’on n’a aucune friandise à leur proposer.

Fig. 9 - En plus de roches de calcaire et de pierres de conglomérat gris, on trouve dans les murs des pierres rougeâtres. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 10 - Les murs de barrage (varbakani) dans la ravine sont bien visibles. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 11 - Étonnant bout de mur à une seule épaisseur (unjulica). © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 12 - En se rapprochant du sommet on aperçoit une succession de murs barrant un creux du versant. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 13 - En pleine escalade. © Sergio Gnesda, 2016.

 

3. Le mrgàr de Na Lipici

Le mrgàr de Na Lipici, avec ses 30 mrgarìći, est situé au sommet du versant. Le long mur (drmun) sinueux visible sur le plateau marque la limite du pâturage communautaire (komunada) associé au mrgàr et situé en arrière de celui-ci.

Fig.14 - Le mrgàr est dans le cercle mauve. En tireté jaune, la partie la plus escarpée du chemin suivi. Source : Google 3D, juin 2018.

 

Fig. 15 - Le mrgàr de Na Lipici : en bas dans la vallée, on aperçoit la petite ville de Jurandvor. © Sergio Gnesda, 2016. Version en plus haute définition.

 

3.1. La mare

L'enceinte centrale, dont l’entrée n’est pas précédée de l’entonnoir habituel (progon), ne présente aucune trace de porte en bois ou de grille en métal. Le mrgàr compte 30 diverticules ou enclos périphériques (mrgarìći). Sur la crête marquant la limite entre le plateau et le versant, s'étire le long mur délimitant le pâturage communautaire.

Fig. 16 - Au premier plan, les deux mares (lokve) gelées (on est le 25 janvier et à une hauteur d’environ 420 mètres) servant d’abreuvoirs naturels aux moutons. © Sergio Gnesda, 2016.

 

3.3 Les petits enclos périphériques

Fig. 17 - Entrée et sortie en enfilade d'un mrgarìć. L'une et l'autre sont du type škulja. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 18 - Les entrées de trois mrgarìći. Les murs à une seule épaisseur sont en blocs bruts de grosseur décroissante de bas en haut. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 19 - Un grand mrgarìć. En haut, sur la droite, on aperçoit un petit troupeau de moutons. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 20 - Reconstitution linéaire du panorama des mrgarìći côté vallée depuis l'intérieur de la sala. © Sergio Gnesda, 2016.

 

Fig. 21 - Le mur de clôture à double épaisseur (duplica) du pâturage communautaire (komunada). L’espèce de grillage plaqué contre le mur sert à empêcher les moutons de sortir du pâturage. © Sergio Gnesda, 2016.

 

4. Restauration du mrgàr de Na Lipici

En mars 2007, le mrgàr de Na Lipici, abandonné depuis 40 ans, a fait l’objet d’un remontage de ses parties effondrées. Pour cette opération, dix membres de l’association Sinjali de Baška (društvo Sinjali Baška) se sont associés à 15 bergers de Jurandvor, la ville proche située dans la vallée.

Fig. 22 - Le mrgàr avant les travaux de restauration de 2007. © Berislav Horvatić. Source : dragodid.org.

 

5. Évolution du mrgàr restauré

Grâce à l'existence de photos du mrgar prises à différentes périodes entre 2007 et 2018, on est en mesure de retracer l'évolution de la structure après sa restauration.

Fig. 23 - Le mrgar peu de temps après les travaux de restauration de 2007 : l’eau de la mare est glacée. Source :  Društvo Sinjali Baška.

 

Fig. 24 - Quelques années plus tard, on observe des écroulements en quelques points des murs et l’apparition de petits arbustes dans la sala. Source : Društvo Sinjali Baška.

 

Fig. 25 - En 2016, les murs externes de plusieurs mrgarìći sont écroulés. Des buissons et des ronces ont pris racine et la mare n’est plus visible. © Sergio Gnesda. Version en haute définition.

 

Fig. 26 - En juillet 2018 : les petits troupeaux qui paissent à l'extérieur et à l'intérieur du mrgàr, les sangliers qui errent à la recherche de nourriture (et de petits agneaux) et les effets de la pluie et du givre sur les murs à une seule épaisseur mal remontés, ont fait des ravages. Des arbustes ont envahi plusieurs mrgarìći. Source : https://adriaticstar.press/mrgar-na-otoku-krku/.

 

6. Enseignements

Les bénévoles n'ont pas l'expérience des bergers dans le remontage de ce type de mur qui, pour être stable, exige de disposer les pierres avec soin en fonction de leur poids, leur forme et leur rugosité. Ces opérations demandent du temps et du savoir-faire, choses qui font défaut aux bénévoles.

Pour éviter la dégradation progressive des mrgàri, les associations concernées ont tendance à répéter les interventions sur les mêmes mrgàri, en se limitant à ceux qui sont encore partiellement opérationnels et facile d’accès.

Actuellement, des sentiers balisés permettent aux passionnés de se rendre sur place.

 

NOTE

(1) La bauxite est fréquente dans les territoires karstiques en Istrie, dans les îles de la baie du Kvarner et les îles de la Dalmatie. L’île de Krk est connue pour ses gisements. Les roches ont une couleur qui varie du rougeâtre (teneur plus élevée en argile et en oxydes de fer) au gris (teneur en calcaire plus élevée). La roche contient en effet des hydroxydes d'aluminium, mais aussi des hydroxydes de fer, de la silice colloïdale, du quartz et diverses autres impuretés. C'est cette variabilité de la composition qui détermine les différences de couleur de la roche.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
17 mai 2019 / May 17th, 2019

 

Référence à citer / To be referenced as :

Sergio Gnesda
Les mrgàri : enclos pastoraux pluricellulaires en pierre sèche de l'ïle de Krk / Veglia (baie de Kvarner, république de Croatie), 4e partie : le mrgàr de Na Jakoši et le mrgàr de Na Lipici (Mrgàri: multicellular dry stone sheep enclosures of the isle of Krk / Veglia (Kvarner Gulf, Republic of Croatia), part 4:  the Na Jakoši mrgàr and Na Lipici mrgàr)

http://www.pierreseche.com/mrgari_4_et_5.htm

17 mai 2019

 

Précédemment :

3e partie : le mrgàr de Ljubimer (part 3: the Ljubimer mrgàr)
11 février 2019

 

2e partie : le mrgàr de Na Starošćini (part 2: the Na Starošćini mrgàr)

23 octobre 2018

 

1re partie : introduction (part 1: introduction)
9 avril 2018

 

Suite :

Dans les îles de la baie du Kvarner en Croatie (Cres, Dolin-Rab, Pag, Prvić- Krk) mais aussi en Islande, en Écosse (dans les Hébrides intérieures), en Irlande du Nord, au Pays de Galles et en Suisse, se trouvent d'autres exemples d'enclos pastoraux pluricellulaires en pierre sèche.

 

page d'accueil