ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

 

LES MRGÀRI : ENCLOS PASTORAUX PLURICELLULAIRES EN PIERRE SÈCHE

 

DE L’ÎLE DE KRK / VEGLIA (BAIE DE KVARNER, RÉPUBLIQUE DE CROATIE)

 

Sergio Gnesda

 

 

2e partie : le mrgàr Na Starošćini

(versione in italiano)

 

Avertissement : À la suite de notre introduction sur les mrgàri, nous nous proposons d'évoquer, par des monographies, les quatre mrgàri de l’île de Krk dans l'ordre où nous les avons visités : Na Starošćini (2013), Ljubimer (2015), Na Jakoši et Na Lipici (2016). Nous présenterons ensuite les photos des cinq mrgàri de l'îlot de Prvić et pour finir le mrgàr de l'île de Dolin près de l’île de Rab, mrgàr que nous avions vu en 2013 et considéré comme une curiosité car nous ne connaissions pas encore l'existence des mrgàri.

 

Fig. 1 - Mrgàri aux alentours de la ville de Baška (île de Krk/Veglia) : en A Na Starošćini, en G Na Lipici, en F Na Jakoši, en J Ljubimer. Mrgàr à Rab/Arbe – Île de Dolin : RD. Source : Google 3D.

 

Fig. 2 - En A, le mrgàr de Na Starošćini. © Sentieri turistici tracciati / Turističke obilježene staze – Otok Krk TZO Baška.

 

Fig. 3 - Nous montons au mrgàr de Na Starošćini. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 4 - Anciens champs enclos de murs en pierre sèche à un seul parement près de la ville de Baška en 2013. Malgré une bonne exposition au soleil, les parcelles sont abandonnées à cause du peu de terre qui subsiste et de la difficulté de les travailler. © Giorgio Borgobello.

 

Fig. 5 - Les varbakani, murs anti-éboulement, évitent que les pierres ne roulent en aval. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 6 - Long mur serpentant sur la colline rocheuse et empêchant les bêtes d'aller dans les prairies sur la gauche. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 7 - Défense formée par un fil de fer barbelé porté par des bâtons fichés horizontalement sous l'arase du mur (selon un berger il s'agit d'un dispositif anti-loup). © Sergio Gnesda.

 

Fig. 8 - Dispositif identique sur l'île de Rab (selon un berger, il servait à dissuader les sangliers).© Sergio Gnesda.

 

Fig. 9 - Vers le mrgàr Na Starošćini, maillage de champs et d'enclos abandonnés. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 10 - Le même maillage lithique vu sous un angle différent. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 11 - Le chemin pour monter au mrgàr : son mur empêche les chutes du côté de l'abrupt. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 12 - Le même chemin dans sa partie haute : la marche n'y est pas vraiment agréable. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 13 - Le même chemin sur le plateau : les murs qui le flanquent sont à un seul parement (unjulica). © Sergio Gnesda.

 

Fig. 14 - Mur en pierres crues à un seul parement. La grande disponibilité sur place de roches calcaires qui ont un bon coefficient de frottement, ainsi que le savoir-faire des constructeurs qui laissent des espaces libres permettant au vent fort (bora) de passer à travers sans causer de dégâts. Les moutons de l’île, ayant des jambes minces et faibles, n'osent pas grimper pour aller de l'autre côté. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 15 - Champs abandonnés. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 16 - Vestiges lithiques d'origine agricole ou pastorale. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 17 - Enclos circulaire (umêjk) comportant les vestiges d'anciennes terrasses peut-être cultivées en vigne. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 18 - Nous arrivons enfin à l'entrée du mrgàr Na Starošćini. L'entrée (largeur : 2,20 m) est vue depuis le couloir (zàtoka) en forme d'entonnoir. Comme on peut le constater, la hauteur des murs ne dépasse pas l'épaule des visiteurs. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 19 - Vue aérienne du mrgàr Na Starošćini et de ses environs. © Denis Lešić.

 

Fig. 20 - Vue aérienne du mrgàr Na Starošćini. La sala est d'environ 20 x 30 mètres tandis que les 27 mrgarìći ont des dimensions moyennes d'environ 15 x 3 mètres. © Denis Lešić.

 

Fig. 21 - L'intérieur de la sala et les mrgarìći du côté de la mer. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 22 - L'intérieur de la sala et les mrgarìći du côté opposé. © Sergio Gnesda. Version en plus grand format.

 

Fig. 23 - Vue de plusieurs mrgarìći contigus prise depuis le sommet du mur de la sala. Certains sont abandonnés à en juger d'après la broussaille qui les envahit. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 24 - Les taches sombres sur la droite sont les toisons, abandonnées depuis longtemps, de plusieurs moutons. La sortie du mrgarić côté pâturage est une ouverture de type laz tandis que l'entrée, non visible, est du type škulja. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 25 - L'entrée (du type škulja) et la sortie (du type laz) d'un mrgarìć (hauteur : 80 cm ; largeur : 40 cm). La barrière mobile en bois est encore en place. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 26 - Autre mrgarìć avec son entrée (du type škulja) et sa sortie (du type laz) donnant  sur le pâturage. © Sergio Gnesda.

 

Fig. 27 -  Sur la droite du ravin, anciennes terrasses de culture ménagées dans un enclos (umêjk). Dans un creux du versant rocheux, s’étagent une douzaine de terrasses soutenues par des murs en pierres crues. L’ensemble est protégé de la dent des moutons par des murets ou des chaos de rochers. © Sergio Gnesda.

 

Lors de notre visite, en 2013, le mrgàr Na Starošćini et ses environs ne nous ont pas donné l'impression d'être très utilisés. Nous n'avons trouvé aucune trace de lavogne (lokva) près du mrgàr. Mais nous avons trouvé des traces fraîches, quoique peu nombreuses, du passage des moutons. Ce qui nous fait penser à un usage récent, même s'il ne s'agit pas de nombreuses têtes, c'est la toison encore sanglante trouvée sur le mur de la sala du mrgàr. Durant les quatre heures de la montée au mrgàr et les quatre heures de la descente le long du ravin escarpé, nous avons aperçu deux moutons s'abritant à l’ombre d'une paroi rocheuse.

 

Fig. 28 - Les deux seuls moutons vivants que nous ayons vus dans les environs de Na Starošćini (nous avons toutefois aperçu deux moutons morts dans le ravin lors de la descente vers la mer). © Sergio Gnesda.

 

Calcul du nombre maximum de moutons pouvant être poussés dans le mrgàr

Le nombre de moutons qui étaient poussés dans le mrgàr Na Starošćini était inférieur au nombre de ceux qui broutaient dans la komunada. En effet, beaucoup étaient laissés de côté parce qu’ils n'étaient pas marqués ou que leurs propriétaires n'étaient pas présents. On peut estimer que la surface de la sala est d'environ 20 x 30 = 600 m2 tandis que la surface totale de tous les mrgarìći est d'environ 27 fois 15 x 3 = 1 200 m2.

On sait que les moutons sont des animaux patients, habitués à ruminer dans un espace minimum. Les moutons de Krk, qui appartiennent à une variante de la race pramenka (en croate) / bioccoluta (en italien), sont plutôt petits et l’espace minimum occupé par un mouton n'atteint pas le mètre carré (pour simplifier nous prendrons 0,8 m2 par mouton). On peut considérer que 750 moutons pouvaient stationner dans les 600 m2 de la sala. On doit cependant se rappeler que les vieilles brebis, connaissant le chemin, vont directement dans leur mrgarìć sans stationner dans l'enceinte centrale. En outre, depuis la sala plusieurs moutons sont poussés vers la sortie du mrgàr lorsqu'ils ne sont pas marqués ou que leur propriétaire est absent.

Dans les mrgarìći, l'espace disponible pour chaque mouton doit être plus grand que celui que la bête occupe dans la sala (où elle ne fait que stationner) car les opérations comme la tonte, le contrôle de santé, les divers traitements, la traite, etc., exigent un espace plus important autour de l'animal. Si l'on prend comme base un espace indispensable d'environ 1,2 m2 par mouton dans l'ensemble des mrgarìći,  ce sont  environ 1 000 moutons qu'ils pouvaient accueillir (1 200 m2 / 1,2 m2 par mouton) = 1 000 moutons.


Pour imprimer, passer en format paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
23 octobre 2018 / October 23rd, 2018

 

Référence à citer / To be referenced as :

 

Sergio Gnesda
Les mrgàri : enclos pastoraux pluricellulaires en pierre sèche de l'ïle de Krk / Veglia (baie de Kvarner, république de Croatie), 2e partie : le mrgàr Na Starošćini (Mrgàri: multicellular dry stone sheep enclosures of the isle of Krk / Veglia (Kvarner Gulf, Republic of Croatia), part 2:  the Na Starošćini mrgàr)
http://www.pierreseche.com/mrgar_2.htm
23 octobre 2018

 

Précédemment : Les mrgàri : enclos pastoraux pluricellulaires en pierre sèche de l'ïle de Krk / Veglia (baie de Kvarner, république de Croatie), 1re partie : introduction

page d'accueil