ARCHITECTURE VERNACULAIRE

CERAV

REMISE EN PLACE D'UNE PIERRE LEVÉE SUR LE MUR DE SEMBRE PARRI

À SAINT-VALLIER-DE-THIEY (ALPES-MARITIMES)

André Lafont et Jean Laffitte

 

Paru dans le tome XXII de la revue L'architecture vernaculaire 1998, un premier article sous la plume de M.Daniel Thiéry (pages 21 à 23) faisait état d'un mur aux caractéristiques bien particulières. En effet, ce mur « orienté Ouest-Est, d'une longueur d'une soixantaine de mètres », est hérissé de sept pierres levées espacées d'environ 6 m. La hauteur du mur est de 1,30 m.

Pierre dressée encore en place.

C'est lors d'une promenade « pierre sèche » que nous avons redécouvert cet ensemble, dix ans plus tard. Le parement du mur est écroulé à plusieurs endroits. La végétation prend le dessus et il est difficile par endroits d'approcher le mur. Une photo d'ensemble est impossible. Sur les sept pierres, quatre sont encore en place. Elles ont une hauteur moyenne d'un mètre et sont de formes différentes.

Devant la beauté de ce mur nous sommes restés un long moment admiratifs, prenant des photos...et, en regardant une des trois pierres au sol, nous avons décidé d'essayer de la remettre en place. Pour tous ceux qui ont déjà essayé de travailler la pierre, on sait le poids que représente une telle pierre d'un mètre de haut. Pour la déplacer, nous avons choisi de construire un petit « escalier » composé de deux pierres plates sur lesquelles nous la déposions jusqu'au moment où elle fut suffisament haute pour la coucher sur le mur. Il a fallu ensuite la faire glisser sur le mur jusqu'à ce que sa base soit à hauteur de son emplacement initial. À ce moment-là, nous l'avons relevée et elle s'est calée, bien droite, ayant retrouvé la place qui était la sienne avant qu'elle ne tombe. Et pour terminer nous l'avons calée avec des pierres pour empêcher qu'elle ne retombe à nouveau.

La pierre au sol.

 

La pierre, couchée sur le mur; au sol, les pierres ayant fait office d'escalier.

Daniel Thiéry concluait sont article en émettant un souhait : « il serait souhaitable que le site soit réhabilité en consolidant les quatre pierres encore en place qui menacent de tomber et de remettre en place les trois autres ». Nous avons donc commencé le travail par la remise en place d'une des trois pierres. Il n'en reste plus que deux ! Cela nous promet encore de bons moments dont nous vous tiendrons au courant au fil des travaux.

La pierre, maintenue dressée.

 

La pierre, bien calée sur le dessus du mur.

 

Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
6 mai 2009 / May 6th, 2009

Références à citer / To be referenced as :

André Lafont et Jean Laffitte
Remise en place d'une pierre levée sur le mur de Sembre Parri à Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes)
http://www.pierreseche.com/relevement_pierre_sembre_parri.htm
6 mai 2009

page d'accueil          sommaire terrasses