LE MAS DE CHAMPCLOS À VINEZAC (ARDÈCHE)

Note concernant la démolition progressive d'un mas remarquable entre 1978 et 2008

Michel Rouvière

 

En 1978, le mas de Champclos à Vinezac était à l'abandon, ses tuiles avaient été enlevées, première étape d'un démantèlement étalé sur deux décennies. En 2008, il ne restait plus qu'un ou deux pans de mur.

Dessin du mas en 1979 : les toitures sont à différents stades de démantèlement (tuiles creuses enlevées, tuiles et voliges enlevées, voliges et pannes enlevées) ou d'effondrement (sur un bâtiment à l'arrière).

 

Façade en 1979. L'arc segmentaire de l'encadrement de l'étage pointe vers la même époque (dernier quart du XVIIIe siècle) que celle indiquée par le millésime sur l'encadrement de l'entrée du rez-de-chaussée.

Inscription sur la clé de l'arc de l'entrée : le millésime 1778 est pris en tenaille entre les initiales F P (au-dessus) et AM (en dessous) des propriétaires bâtisseurs.

 

Etat en 1982.

 

Etat en 1988.

 

Etat en 1988 (vue rapprochée) : tous les éléments de couverture et de charpente sont tombés.

 

Etat en juillet 2008 : allez, encore un petit effort !

 

Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© CERAV
Le 4 mars 2009 / March 4th, 2009

Références à citer / To be referenced as :

Michel Rouvière
Le mas de Champclos à Vinezac (Ardèche). Note concernant la démolition progressive d'un mas remarquable entre 1978 et 2000 (The Mas de Champclos. Note on the Gradual Demolition of an Outstanding Farmhouse Between 1978 and 2008)
http://www.pierreseche.com/mas_de_champclos.htm
4 mars 2009

page d'accueil         sommaire architecture vernaculaire