L'ARCHITECTURE VERNACULAIRE

TOME 38-39 (2014-2015)

 

ISSN 2494-2413

 
     

Christiane Chabert

MICHEL ROUVIÈRE, LE DESSINATEUR

 

Résumé

Michel Rouvière a apporté son talent de dessinateur à de nombreuses publications dont celles du CERAV. Il a dessiné en particulier les aménagements agricoles en pierre sèche de son Ardèche natale.

Abstract

Michel Rouvière has allowed a number of publiations, including those of CERAV, to benefit from his artistic talent as a draughtsman. His  favourite subjects have been the dry stone agricultural artefacts of his native Ardèche.



C’est lors de la « troisième journée de la pierre sèche » à Blauzac (30), organisée par le C.E.R.A.V (Centre d’études et de recherches sur l'architecture vernaculaire), H.C.U. (Histoire et civilisation de l’Uzège) et les Amis de la Librotte, le 27 septembre 1997, que j’ai fait la connaissance de Michel Rouvière. Le thème de la journée était « L'art de la pierre sèche en Languedoc et en Provence » et Michel Rouvière avait parlé de ses 25 années d’étude et de sauvegarde de l’architecture de pierre sèche de l’Ardèche méridionale.

En exergue de sa communication, reproduite dans la revue L’Architecture vernaculaire (tome XXIII, page 81), il citait Claude Lévi-Strauss : « Dans quelques années, en ce même lieu un autre voyageur pleurera la disparition de ce j’aurais pu voir et qui m’a échappé (…) et je me reproche sans relâche de ne pas regarder assez ». En fait, Michel Rouvière n’a pas seulement beaucoup regardé mais, pour notre plus grand bonheur, il a aussi beaucoup dessiné ce qu’il voyait d’une plume précise et élégante. C’est ce talent de dessinateur que je voudrais souligner, un talent qui a apporté à ses très nombreuses publications, un supplément de connaissance visuelle, susceptible de donner, j’en suis sûre, une seconde vie aux superbes paysages de son Ardèche aimée !

Michel Rouvière, en ce qui concerne notre préoccupation – la pierre sèche –, a dessiné abondamment les cabanes ou capitelles, les fontaines, les murs et escaliers des champs et surtout, avec une heureuse maîtrise, les terrasses de culture (particulièrement dans son Ardèche natale). Une mention spéciale pour l’ouvrage publié par le Parc national des Cévennes, un cahier pratique qu’il a entièrement réalisé : maquette, textes, dessins originaux, le tout en couleur. Le titre en est La restauration des murs de terrasses : c’est, à ce jour l’ouvrage de référence.

Je voudrais terminer mon propos, sur une note plus intime, qui souligne bien sa sensibilité, son sens de la poésie et son amour pour son terroir d’Ardèche. C’est une poésie illustrée, chantant l’homme ardéchois, que j’avais reçue comme réponse aux bons vœux que nous ne manquons pas de nous envoyer chaque année. Longue vie à toi, cher Michel, et merci encore pour toute la beauté que tu nous as fait voir au cours de ces longues années de recherche.


Pour imprimer, passer en mode paysage
To print, use landscape mode

© Christiane Chabert - CERAV


Références à citer / To be referenced as:

Christiane Chabert

Michel Rouvière, le dessinateur (Michel Rouvière, the draughtsman)

L'architecture vernaculaire, tome 38-39 (2014-2015)

http://www.pierreseche.com/AV_2014_chabert.htm

29 janvier 2014

L'auteur :

Christiane Chabert, membre de l'association Histoire et civilisation de l'Uzège, vice-présidente du CERAV

sommaire de Hommage à Michel Rouvière          choix de dessins à la plume de Michel Rouvière regoupés par thèmes

page d'accueil